Après plusieurs mois de baisse, les taux immobiliers sont proches de leurs planchers record. En effet, les banques maintiennent des tarifs attractifs et accordent de plus en plus de rabais. La moyenne brute des taux toutes durées confondues (hors assurance) est passée de 1,57 % en août 2017 à 1,46 % en mai 2018. Cette baisse des taux devrait se poursuivre en juin, selon les professionnels du secteur.

Les taux des prêts immobiliers en légère baisse en mai

Toutes durées confondues, les prêts du secteur immobilier se sont établis à 1,46 % au mois de mai, contre 1,47 % en avril, selon l’Observatoire Crédit Logement / CSA. Le mois dernier, les taux étaient à 1,53 % dans le neuf marquant un rebond par rapport à avril, et 1,46 % dans l’ancien, soit un recul par rapport au mois précédent. S’agissant de la durée moyenne des prêts qui avait légèrement diminué au mois d’avril, elle repart à la hausse : 224 mois en mai contre 220 mois en avril. Effectivement, pour compenser l’augmentation des prix, les emprunteurs n’hésitent plus à s’endetter sur des durées plus longues.

La concurrence entre les établissements bancaires est toujours très vive alors que la demande s’affaiblit depuis un an. L’étude menée par l’Observatoire Crédit Logement / CSA rapporte que la baisse des taux ne suffit plus à faire rebondir la demande impactée par la hausse des prix immobiliers.

Crédits immobiliers : des perspectives favorables pour les prochains mois

Les taux des crédits immobiliers proposés par les banques début juin restent inchangés par rapport au mois précédent : 1,41 % sur 15 ans, 1,63 % sur 20 ans et 1,83 % sur 25 ans, selon les courtiers. Les jeunes qui achètent pour la première fois sont particulièrement recherchés par les établissements de crédit. Pour attirer les emprunteurs, ces derniers sont prêts à négocier d’importantes réductions sur le taux du prêt accordé et allègent considérablement leurs critères de sélection. Certains n’hésitent pas à financer à 110 % des emprunteurs sans apport.

Les banques n’ont toujours pas rattrapé le retard accumulé sur les objectifs commerciaux du 1er trimestre 2018. Elles conservent donc une politique de taux bas pour maintenir la demande. Dans ce contexte, les spécialistes maintiennent leurs prévisions de taux bas durant les prochains mois. Certains observateurs du marché bancaire prévoient toutefois une remontée lente à terme. Reste à savoir à partir de quand.


GC FINANCE est certifié ISO 9001GC FINANCE est certifié ISO 9001
GC FINANCE est enregistré à l'ORIASEnregistré à l'ORIAS, N°12065354