Contrairement à ce que préconise la formule de calcul automatique du taux du livret A, la Banque de France a décidé de déroger à la règle en maintenant le taux de rémunération à 0,75 % au 1er août 2016. Celui du PEL sera cependant abaissé à 1 % contre 1,5 % à ce jour.

Le taux de rémunération du livret A maintenu à 0,75 % jusqu’en août 2017

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a décidé de ne pas abaisser le seuil de rémunération du taux du livret A lors de sa révision annuelle, contrairement à ce que prévoit la formule de calcul.

En appliquant cette formule à la lettre, c’est-à-dire en prenant en compte le niveau actuel de l’inflation, la rémunération de ce plan d’épargne aurait dû être ramenée à 0,50 % contre 0,75 % actuellement.

Autrement dit, la rémunération du livret A aurait dû baisser à 0,5 % début août, si la méthode de calcul est strictement appliquée, mais comme la Banque de France à la possibilité de déroger à la règle, elle a préconisé aux autorités un maintien de la rémunération de ce produit d’épargne considéré comme le plus répandu en France.

Par ailleurs, le gouvernement ayant décidé de suivre à la lettre les recommandations de la Banque de France, ce seuil à 0,75 % va être maintenu jusqu’en août 2017. Cependant, la rémunération des plans d’épargne logement (PEL) sera abaissée pour les contrats ouverts à partir du 1er août 2016. Elle sera de 1 % contre 1,5 % actuellement.

Une décision pour minimiser les désaffections des épargnants pour le livret A

Depuis sa création, le livret A n’a jamais affiché un taux de rémunération inférieur à 0,75 %. C’est dans un objectif de stabilité que les autorités ont décidé de ne pas modifier le taux actuel lors de sa révision semestrielle.

Pour rappel, le passage historique sous la barre de 1 % en août 2015 avait provoqué une importante désaffection des épargnants pour ce produit d’épargne. Depuis cette date, le livret le plus répandu de France a perdu 6,23 milliards d’euros, selon les statistiques officielles.

Depuis l’été 2015, les épargnants privilégient les produits les plus rémunérateurs comme les contrats d’assurance-vie. Toutefois, la désaffection a commencé à s’estomper depuis quelques mois, ce produit a d’ailleurs connu plusieurs mois de collecte positive, entre mars et mai 2016.

Par ailleurs, le gouvernement et la Banque de France souhaitent modifier la formule actuelle du calcul du taux du livret A afin de réduire la volatilité et l’incertitude sur ce produit. Pour rappel, la formule actuelle est basée sur l’inflation (hors tabac), majorée de 0,25 point et arrondit au quart de point le plus proche pour obtenir le taux applicable.


GC FINANCE est certifié ISO 9001GC FINANCE est certifié ISO 9001
GC FINANCE est enregistré à l'ORIASEnregistré à l'ORIAS, N°12065354