En 2013, le médiateur de la fédération Française des assurances (FFSA) a enregistré une hausse de 25 % des litiges concernant les assurances auto, habitation et surtout emprunteur.

Litiges entre assurés et assureurs : les causes

10 461, c’est le nombre de demande de litiges reçus par la fédération Française des assurances (FFSA) en 2013, soit plus de 25 % qu’en 2012. Les litiges concernent principalement les assurances auto (voiture, moto), les assurances multirisques habitation et les assurances emprunteurs.

Pour la FFSA qui est chargée de régler à l’amiable les litiges entre les compagnies d’assurance et les particuliers, la hausse des demandes de médiation s’est poursuivie (voire amplifiée) au cours des 6 premiers mois de l’année 2013.

A savoir que dans l’ensemble, les demandes de médiation ont augmenté de 413 % en seulement 5 ans selon la FFSA. Par ailleurs, plusieurs causes peuvent expliquer cette hausse. A commencer par la conjoncture sociale marquée par diverses crises, qui favorise la médiation plutôt que la voie judiciaire.

Ajoutez à cela, la persistance de la crise économique, l’incertitude et la modification sensible des comportements.

Seulement 42 % ont été favorables au réclamant

Selon la FFSA, plus de 4 dossiers de demandes de médiation sur dix ont été renvoyés, soit parce qu’ils étaient irrecevables en l’état soit parce qu’ils ne relevaient pas de sa compétence. Dans le détail, les principaux litiges sont les assurances de biens et de responsabilité avec près de 58 % des réclamations et un grand nombre de demandes portant sur l’évaluation des dommages.

La FFSA note également une hausse des dossiers concernant la protection juridique et les garanties qui couvrent les déplacements, surtout dans les cas où cette option est liée à la vente d’une carte de crédit. Pour les assurances de personnes, les assurances emprunteurs et les diverses assurances-vie individuelles, les litiges représentent plus de 42 % des dossiers.

Au final, le médiateur a rendu 477 avis en 2013 et seulement 42 % ont été favorables au réclamant, soit moins qu’en 2012.


GC FINANCE est certifié ISO 9001GC FINANCE est certifié ISO 9001
GC FINANCE est enregistré à l'ORIASEnregistré à l'ORIAS, N°12065354