Alors que le crédit immobilier est toujours « bon marché », grâce à la stabilité des taux d’intérêt, les récentes statistiques montrent une baisse de 6 % de la demande des financements à l’habitat au 3ème trimestre 2017 par rapport à la même période en 2016.

Crédit immobilier : les taux n’évoluent quasiment plus depuis 6 mois

Les taux d’intérêt des prêts à l’habitat sont restés stables depuis avril, après avoir progressé légèrement au cours du 1er trimestre. Selon, les récentes études, les barèmes se sont établis au 3ème trimestre à 1,56 % (toute durée confondue et sans assurances, ni garanties).

Avec cette tendance, la légère hausse constatée au cours des 1er mois de l’année sont quasiment sans incidence sur la solvabilité des candidats aux crédits et sur la nécessité de faire un rachat de prêt immobilier. Le contexte actuel reste globalement propice à ces opérations de banque, sous réserve de respecter certains règles.

Par ailleurs, les durées de prêt se sont encore allongées depuis la fin de l’année 2016, après plus d’un an de stabilité. En septembre 2017, la durée moyenne des prêts accordés aux particuliers était de 216 mois, contre 215 mois au cours de l’été. Cependant, grâce à cet allongement, les conditions actuelles de financement sont toujours favorables à la réalisation des projets d’acquisition immobilière, malgré la hausse des prix du mètre carré dans la quasi-totalité des villes.

Prêt immobilier : la production a diminué de 6 %

Malgré la stabilité des taux d’intérêt, les récentes études montrent que la production du crédit immobilier a baissé de 6 % par rapport à la même période en 2016. Pour les observateurs, c’est la hausse considérable et continue des prix de la pierre qui pèse lourdement sur les demandes de financement.

Pour rappel, la demande de prêt a été particulièrement dynamique au début de l’année 2017 et cela a permis à l’activité de progresser à un rythme soutenu. Toutefois, à partir du mois d’avril le nombre de demande de prêt (y compris les demandes de rachat de crédit immobilier) a commencé à présenter des signes d’essoufflement.

Ainsi, après une période estivale traditionnellement calme, la demande de crédit n’a progressé que faiblement en septembre. Néanmoins, les derniers chiffres de l’Observatoire Crédit Logement montrent une production en baisse de 6 % par rapport au 3ème trimestre 2016.


GC FINANCE est certifié ISO 9001GC FINANCE est certifié ISO 9001
GC FINANCE est enregistré à l'ORIASEnregistré à l'ORIAS, N°12065354