Avant tout investissement dans l’immobilier, il est nécessaire de définir les finalités d’un tel projet. L’investissement peut porter sur l’acquisition d’un bien en tant que résidence principale, ou un lieu de repos considéré comme une habitation secondaire mais aussi un bien pour obtenir des revenus locatifs. Et pour réussir un projet de la sorte, un certain nombre de prérequis sont à étudier avant de se jeter tête la première.

Définir son projet et mesurer son potentiel

Un investissement immobilier est une étape de vie à fortes responsabilités. La somme empruntée peut être conséquente et l’engagement dans le temps non négligeable. C’est pourquoi, avant de foncer pour réaliser son objectif, il est capital de construire un projet solide en tenant compte de l’ensemble des spécificités que l’on va rencontrer. Le but est clair, avoir une visibilité sur les paramètres déterminants afin de prendre les bonnes décisions.

L’acquisition d’un bien immobilier destiné à la location est un excellent moyen de placer son argent pour en tirer des revenus. Cependant, de multiples caractéristiques sont à prendre en compte, telles que la localisation du bien ainsi que son prix. Ces deux facteurs vont déterminer l’attractivité en fonction du lieu choisi. Une ville touristique croule souvent sous la demande. Et le prix doit être cohérent en fonction de l’état du logement et des spécificités, mais aussi de son positionnement. Une étude de marché sur les montants des loyers pratiqués doit être réalisée pour juger de l’efficacité et du potentiel de l’investissement. Le rendement doit se montrer suffisamment attirant vis-à-vis du budget alloué.

Vendre son profil pour obtenir le meilleur financement

Après avoir défini ses attentes, ainsi que les perspectives de rentabilité via le bien sélectionné, vient l’étape cruciale du financement. Elle peut s’avérer longue et nécessiter des phases de recherche et de négociation éprouvantes. Il vaut donc mieux être correctement renseigné pour financer son projet d’investissement locatif.

L’objectif est tout indiqué : concrétiser son projet en trouvant la solution d’emprunt la plus adaptée et compétitive selon sa situation et son profil. Pour cela, l’emprunteur doit mettre toutes les chances de son côté en sachant « se vendre ». Les arguments sont multiples. Tels qu’une bonne situation professionnelle, des revenus et un patrimoine correct, l’âge et une bonne santé. Les caractéristiques sont diverses et ont du poids dans la balance lors des négociations. À savoir que les banques cherchent à pérenniser la relation avec des jeunes cadres non-fumeurs âgés entre 25 et 45 ans, avec des revenus solides. Il est difficile d’afficher le profil parfait, mais certains critères peuvent être bénéfiques pour la négociation.

Les cibles où le demandeur de crédit doit s’appuyer sont évidemment le taux proposé par l’établissement bancaire, l’assurance emprunteur et les garanties réclamées. Les qualités du profil doivent influencer ces critères pour faire pencher la balance le plus possible à son avantage. De plus, il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence en effectuant des simulations qui vont forcer les banques à faire des concessions, notamment sur les frais de dossier.

Enfin, la concurrence étant extrêmement féroce sur le marché bancaire, les professionnels du secteur font régulièrement des offres éphémères sur les taux. Des occasions dont il faut savoir  profiter pour obtenir la solution de financement la plus compétitive possible.


GC FINANCE est certifié ISO 9001GC FINANCE est certifié ISO 9001
GC FINANCE est enregistré à l'ORIASEnregistré à l'ORIAS, N°12065354