De plus en plus de ménages se tournent vers le rachat de crédit dans la perspective de réduire le poids de leur endettement ou de bénéficier de mensualités allégées et d’une trésorerie complémentaire. En effet, dans le cadre de cette opération, un candidat à l’emprunt peut intégrer la demande d’une somme d’argent pour le financement de ses nouveaux projets, et ce tout en restant dans sa capacité de remboursement. Tour d’horizon sur le fonctionnement du regroupement de dettes avec cette inclusion de liquidité supplémentaire.

Quel est le principe d’un rachat de crédit plus trésorerie ?

Consolider ses crédits et ses dettes en cours en un seul prêt permet de réajuster le montant de ses prélèvements mensuels en fonction de ses ressources financières tout en profitant d’un réaménagement de la durée du remboursement. Ce montage constitue une bouée de sauvetage pour les foyers endettés ou surendettés à cause d’un accident de vie ou d’un trop grand nombre de crédits car il leur permet de retrouver une stabilité financière. Le rachat de crédit plus trésorerie permet aussi d’obtenir de fonds pour renflouer ses comptes bancaires, pour combler les retards fiscaux, ou pour effectuer des travaux dans sa résidence etc.

Voici les détails du fonctionnement de cette opération :

  • La demande d’une trésorerie est accessible à tout le monde.
  • Le montant de cette enveloppe supplémentaire ne doit pas excéder 15 % du montant des crédits regroupés sauf dans le cas d’un ratio hypothécaire élevé. C’est-à-dire, le souscripteur au rachat met en hypothèque son bien immobilier et la valeur de celui-ci est assez conséquente.
  • La somme sera intégrée au montant du nouveau rachat et il sera disponible lors du déblocage du fonds de regroupement de dettes.
  • Le souscripteur n’aurait pas à payer de frais de dossier ou d’assurance-emprunteur pour cette charge supplétive octroyée à un taux fixe. Ce qui constitue son principal avantage par rapport à une réserve d’argent ou à un prêt à la consommation.
  • L’inclusion de cet apport supplémentaire est optionnelle. Cet apport peut être libre d’utilisation ou affecté à une dépense comme la réalisation des travaux par exemple. S’il sert à financer des projets, les banques pourraient demander des devis ou des factures ou une annonce dans le cas d’un projet de mariage. A noter qu’il ne devrait pas être utilisé pour les projets professionnels.
  • En fonction du montant demandé, la trésorerie peut augmenter le montant du rachat. D’ailleurs, la banque effectue une étude approfondie du dossier de l’emprunteur afin que l’inclusion de cette liquidité ne place pas ce dernier dans une situation d’endettement excessif.
  • Pour mesurer sa capacité d’emprunt et d’accès à cet apport supplémentaire, le candidat au rachat peut faire une simulation.

Pourquoi racheter ses crédits ?

Le regroupement de dettes ou rachat de crédit peut assurer un retour à l’équilibre de son budget et un départ sur de bonnes bases financières. De plus outre la réduction de son endettement et l’assouplissement de la gestion de son budget, le montage peut être aussi couplé avec la trésorerie. Pour maîtriser les risques d’une opération peu rentable, le recours à un courtier spécialisé en rachat est à recommander.


GC FINANCE est certifié ISO 9001GC FINANCE est certifié ISO 9001
GC FINANCE est enregistré à l'ORIASEnregistré à l'ORIAS, N°12065354