En 2018, le marché de l’assurance de prêt immobilier va connaître une réelle mutation dès le mois de Janvier avec l’amendement Bourquin de la loi Sapin 2. En effet, les assurés pourront résilier facilement leur contrat et faire jouer la concurrence.

1 assuré sur 2 prêt à changer d’assurance emprunteur

Malgré la mise en place de lois pour ouvrir le marché de l’assurance emprunteur depuis 2001, la prise de conscience des Français va prendre un nouveau tournant en ce début d’année. Pour rappel, voici les lois qui ont permis d’encadrer l’assurance d’emprunt en France depuis 2001 :

  • La loi Murcef en 2001 : cette loi vise à interdire la vente liée d’un crédit et d’une assurance.
  • La loi Chatel en 2008 : afin d’interdire le renouvellement automatique des contrats et résilier son assurance emprunteur
  • La loi Lagarde en 2010 : cette loi interdit de changer le taux d’emprunt du crédit en cas de délégation d’assurance emprunteur.
  • La loi Hamon en 2014 : La loi Hamon permet aux assurés de résilier à tout moment l’assurance de prêt pendant 1 an.
  • La loi Sapin 2 en 2018 : La loi Sapin 2 confirme le droit de résiliation 1 an après la souscription du contrat en respectant les 2 mois de préavis et en vérifiant que les garanties du nouvel assureur sont au minimum équivalentes à l’ancien contrat.

Ce manque de prise de conscience est notamment dû à une méconnaissance de la loi Sapin 2 qui entrera en vigueur dès le 1er Janvier 2018 d’après une étude de Magnolia.fr (site comparateur en assurance de prêt).

Voici les raisons exposés par les assurés pour avoir conservé leur assurance chez l’établissement prêteur :

  • 41% d’entre eux pensent que les démarches pour résilier vont être compliquées
  • 24 % des assurés ignorent qu’il existe des alternatives
  • 23 % craignent une réticence de la banque chez laquelle ils ont souscrit le crédit
  • 5 % pense bénéficier de meilleures garanties avec un contrat d’assurance lié au crédit.

Comment payer moins cher son assurance de prêt ?

Malgré le lobbying des banques françaises avec des marges atteignant 40% sur l’assurance de prêt, ce flou juridique va désormais disparaître avec la loi Sapin 2. En effet, celle-ci encourage les assurés à faire davantage jouer la concurrence sur leur contrat d’assurance de prêt immobilier et ainsi augmenter leur pouvoir d’achat - les économies sur un contrat emprunteur étant conséquentes. Les alternatives aux banques pour souscrire des garanties d’assurances de prêts ne manquent pas. Conformément à l’amendement Bourquin, vous pourrez après 12 mois de contrat, résilier et comparer les assurances de prêt chez la concurrence.


GC FINANCE est certifié ISO 9001GC FINANCE est certifié ISO 9001
GC FINANCE est enregistré à l'ORIASEnregistré à l'ORIAS, N°12065354