Selon les intermédiaires bancaires, les demandes de financements immobiliers ont progressé de 40 % le mois dernier. Cette tendance est principalement portée par le niveau des taux d’intérêt et le succès du prêt à taux zéro.

Demandes de crédit immobilier : deuxième mois consécutif de hausse

Après un début d’année relativement morose, les statistiques montrent que les demandes de financements à l’habitat ont progressé de plus de 25 % en avril 2016 et de 40 % le mois dernier.

Les spécialistes expliquent cette tendance par le niveau historiquement bas des taux d’emprunt immobilier (1,77 % en moyenne en mai selon l’Observateur crédit logement/CSA) et le succès des dispositifs d’aide d’accession à la propriété, notamment le prêt à taux zéro (PTZ 2016).

Grâce à ces facteurs, les primo-accédants ont représenté près de 75 % des demandes de financements à l’habitat au premier semestre 2016. Ils n’étaient que de 68 % au premier semestre 2015.

Selon l’étude, ces primo-accédants sont surtout des trentenaires et affichent des revenus inférieurs à 4 000 euros nets par mois. Cependant, plus de 30 % ont obtenus un crédit immobilier avec des revenus de moins de 3 000 euros par mois pour l’ensemble du foyer.

Ces facteurs qui alimentent la hausse des demandes de crédits immobiliers.

Sans surprise, la forte hausse successive des demandes de financements immobiliers est essentiellement alimentée par la baisse des taux d’emprunt, synonyme de plus de pouvoirs d’achat pour les candidats à l’accession.

Le prêt à taux zéro (PTZ) version 2016 est aussi l’un des facteurs qui accentuent la hausse des demandes de financements immobiliers. Considéré comme le dispositif d’aide à l’accession le plus sollicité par les Français, le PTZ 2016 a concerné 12 % des dossiers entre le 1er janvier et le 30 mai 2016. L’année dernière il ne concernait que 5 % des projets immobiliers.

Par ailleurs, les études montrent que les primo-accédants ont perçu un montant compris entre 10 000 et 15 000 euros l’acquisition d’un bien ancien. Pour l’achat d’un logement neuf, le montant de ce dispositif atteint les 55 000 euros en moyenne.


GC FINANCE est certifié ISO 9001GC FINANCE est certifié ISO 9001
GC FINANCE est enregistré à l'ORIASEnregistré à l'ORIAS, N°12065354