Selon un récent baromètre, le pouvoir d’achat des Français s’est encore amélioré dans la plupart des grandes villes. Cette tendance est particulièrement favorisée par le niveau exceptionnellement bas des taux d’intérêt immobiliers.

Pouvoir d’achat immobilier : une hausse de 10 % sur un an

Malgré le resserrement des conditions de financement et l’augmentation du nombre de transactions immobilières, le pouvoir d’achat immobilier des Français a enregistré une nouvelle progression de 2 % au mois d’octobre. Ainsi, les particuliers ont gagné jusqu’à quatre mètres carrés de surface.

Toutefois, cette augmentation qui concerne la quasi-totalité des grandes villes Françaises varie en fonction des zones. Selon le baromètre, la hausse du pouvoir d’achat immobilier est de 10 % sur un an.

Elle est cependant favorisée par l’attractivité des conditions de financement due à la concurrence rude que se livrent les établissements bancaires et à la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne. Pour certains spécialistes, l’évolution du marché immobilier est aussi un facteur déterminant.

Par ailleurs, cette tendance semble durable car, les prix du mètre carré sont encore attractifs. Cependant, même si la demande est toujours dynamique, elle reste, pour le moment, trop faible pour générer une hausse considérable des prix et donc du pouvoir d’achat immobilier. Certains spécialistes estiment qu’il faudrait passer la barre de deux ou trois acquéreurs pour un vendeur pour inverser la tendance.

Qu’en est-il des prix immobiliers ?

L’amélioration du pouvoir d’achat immobilier a plus ou moins impacté les prix du mètre carré en France, selon les zones. Dans les villes comme Nice et Nantes, les prix immobiliers ont cessé de baisser. Pour certains types de biens, ils ont même progressé.

En revanche, l’amélioration du pouvoir a provoqué une légère baisse de prix dans certaines grandes villes comme à Paris et ses environs. C’est aussi le cas à Marseille ou les prix de la pierre ont enregistré une baisse de 0,2 %. A Toulouse, les statistiques montrent un recul de 0,4 %.

Par ailleurs, si le pouvoir d’achat immobilier a progressé dans la plupart des grandes villes, les superficies achetables avec un même montant évoluent toujours en fonction des régions et de villes. Ainsi, avec 1000 euros de mensualité sur une durée de remboursement de 20 ans, un particulier peut prétendre à 53 mètres carrés à Nice ou à Lyon et à peine 25 mètres carrés à Paris.


GC FINANCE est certifié ISO 9001GC FINANCE est certifié ISO 9001
GC FINANCE est enregistré à l'ORIASEnregistré à l'ORIAS, N°12065354